Les vertus du trépied, le meilleur ami du photographe

Il est parfois mal aimé car il est encombrant, il peut parfois sembler lourd, il demeure que le trépied est la seule façon sûre d’assurer la stabilisation d’image et implicitement la netteté de votre photo.

Il y en a pour tous les types d’appareils, ils sont fabriqués dans plusieurs matériaux, ils s’adaptent à tous les appareils photos et on y retrouve même souvent sur les objectifs les plus puissants un collet qui nous permettra de déposer l’objectif sur la tête du trépied.

Comment le choisir ?
À la base, on évalue notre équipement et le type de photographie que l’on désire faire.

Il est essentiel de déterminer
A) Est-il trop lourd pour que j’omette de l’apporter
B) Est-il assez robuste et stable pour supporter mon équipement et en assurer sa sécurité.

Plusieurs objectifs possèdent un système de stabilisation, certains boîtiers également possède un système similaire, il est important de comprendre que ni l’un ni l’autre a l’efficacité d’un trépied. Un autre détail important à considérer, la hauteur du trépied et le type de tête qui l’accompagne. Les têtes à rotules sont rapides à ajuster et très robustes. Elles sont excellentes pour la photographie générale et très faciles à utiliser. Elles ne sont toutefois non recommandées pour la vidéographie sauf si l’on a pas besoin de bouger la caméra (caméra fixe pour tout le plan). Pour la vidéo, la tête qui possède un bras permettant un panning (mouvement de suivi gauche à droite et droite à gauche) sera fortement recommandée. Dans la plupart des cas, cette tête est aussi convenable pour la photographie générale s’il est possible de la passer rapidement en position verticale.

Au niveau des matériaux, il faut éviter les plastiques car ils sont fragiles et brisent facilement au froid. L’aluminium est très convenable et relativement léger. Le choix ultime se range du côté du carbone qui est très léger en plus il n’est pas affecté par la chaleur ou le froid. Il a également une meilleure tolérance aux vibrations. En retour, il est aussi plus dispendieux.

Le monopied est une solution intéressante pour supporter le poids de votre équipement mais ne remplace pas le trépied, ne possède non plus ses vertus de stabilisation. Il peut dépanner toutefois puisque lorsque le poids est supporté par celui-ci, c’est une préoccupation de moins pour le photographe.

Pour les objectifs et boîtiers stabilisés, les fabricants recommandent de désactiver ces systèmes quand on utilise un trépied. Comme  le trépied est lui-même le stabilisateur, les deux viennent en conflit et le résultat pourrait même montrer un flou par double stabilisation.